<p><p><p><p><p><p><p><p><p><p>Restitution de la position itiniale du point de vue</p></p></p></p></p></p></p></p></p></p>

Restitution de la position initiale du point de vue


On peut remarquer que la connaissance de point de fuite et d’un point de distance, dans une représentation perspective donnée, permet de restituer la position initiale du point de vue.

Ainsi, on essayera d’appliquer cette loi au tableau Annonciation avec Saint Emidius peint par Carlo Crivelli en 1486.


l_annonciation_avec_St_Emidius

Carlo Crivelli, Annonciation avec Saint Emidius, 1486, détrempe et huile sur bois, 207*146,7 cm. Londres, National Gallery.

StEmidiuslignesfuites
Cliquer sur les images pour les voir s'afficher en taille réelle.

 

On connaît les dimension du tableau : 207*146,7 cm.

Malheureusement, nous ne pouvons voir le tableau en grandeur réelle, mais nous possédons une reproduction à 1/12,1.


Grâce au carrelage du premier plan et aux bâtiments représentés, on peut tracer les fuyantes et trouver le point de fuite qui se trouve au milieu de la voûte représentée.


La ligne d’horizon à laquelle il appartient se trouve sur notre représentation à 7,8 cm du bas du tableau, c’est-à-dire à : 12,1* 7,8 = 94,38 cm du bas du tableau sur l’œuvre originale.


Pour trouver les points de distance, on trace les diagonales du carrelage :

Les points de distance se trouvent à 9,3 cm du point de fuite sur notre représentation, c’est à dire à : 12,1* 9,3 = 112,53 cm du point de fuite en réalité.

On précisera que ces points se trouvent hors du tableau, il aurait donc été difficile de travailler à partir de l'œuvre originale.

On en conclut que l’œil du peintre se trouvait à environ 113 cm du tableau, c’est-à-dire à 1 m 13 cm et à une hauteur d’environ 94 cm de la base du tableau. Malheureusement, on ne peut pas en déduire la hauteur exacte de l’œil de peintre car on ne connaît pas à quelle hauteur du sol était placé le tableau pendant sa réalisation. Le tableau n’était sûrement pas posé à même le sol, peut-être sur un chevalet. Ainsi, si l’on ajoute aux 94 cm de la hauteur de la ligne d’horizon la hauteur du sol au tableau, on arrive sûrement à une hauteur d’homme, ce qui nous fait penser que le peintre était debout pendant la réalisation de son œuvre.

Voir la partie 1 de l'activité 4 où la relation entre les points de distance et le point de vue est énoncée (voir la remarque de la réponse).

voir la suite : étude de La Cène de de Vinci