<p><p><p><p><p><p>Le perspectographe : une approche la plus vraie possible d’une </p></p></p></p></p></p>

Le perspectographe : une approche la plus vraie possible de la perspective


Le perspectographe fut inventé à la Renaissance par Dürer (1471-1528), on l’appelle aussi la « fenêtre de Dürer ». En effet, cet instrument, composé d’un cadre en bois et d’une vitre quadrillée, est semblable à une fenêtre. Le peintre place ce cadre devant la scène qu’il veut représenter. Le peintre regarde la scène à travers un « œilleton », bâton se finissant par un cercle de bois à travers lequel le peintre regarde en clignant d'un œil. La vision du peintre est donc monoculaire (le peintre ne voit la scène que d’un œil), ainsi, la perspective qu'il dessine n’est pas tout à fait exacte.

 

En observant où les « lignes » du modèle coupent celle du quadrillage sur la vitre, le peintre a seulement à reporter ce qu’il voit sur une feuille quadrillée.

fen_tre_de_D_rer_ac_vase

Cliquer sur l'image pour la voir s'afficher en taille réelle.

Albrecht Dürer, Underweysung der Messung mit dem Zirkel und Richtscheyt. Nuremberg, 1535.

Ci-dessus, le peintre reproduit un vase en perspective à l'aide de la fenêtre de Dürer.

fen_tre_de_D_rer_ac_femme_nue

Cliquer sur l'image pour la voir s'afficher en taille réelle.
Albrecht Dürer, Underweysung der Messung mit dem Zirkel und Richtscheyt. Nuremberg, 1535.

Ci-dessus, le peintre reproduit un nu de femme à l'aide de la fenêtre de Dürer. Contrairement à la première image où le peintre dessine à même la plaque, celui-ci s'aide d'une grille et dessine ainsi directement sur une feuille, elle aussi quadrillée.

<p><p><p><p><p><p>Le perspectographe : une approche la plus vraie possible d’une </p></p></p></p></p></p>

 

<p><p><p><p><p><p>Le perspectographe : une approche la plus vraie possible d’une </p></p></p></p></p></p>

Deux siècles plus tard, Christopher Wren, Architecte anglais, reprendra le perspectographe de Dürer et lui apportera de notables perfectionnements. Cette  machine est plus simple car elle ne demande ni de calque ni de transfert.

 

<p><p><p><p><p><p>Le perspectographe : une approche la plus vraie possible d’une </p></p></p></p></p></p>

En 1752, Lambert (1728-1777) invente aussi un perspectographe, mais celui-ci est beaucoup plus complexe que les deux présentés ci-dessus. Cette machine permet de tracer la représentation en perspective d’une figure à partir de sa représentation en plan. Le peintre ne nécessite donc pas d'une scène disposée en 3D pour réaliser son œuvre mais se sert d'une représentation graphique. Une pointe sèche située à une extrémité de la machine, est pointée sur un point de la figure représentée en 2D. A une autre extrémité de la machine, une pointe humide trace l’image sur le papier du point concerné. Il faut s'imaginer l'image de la sorte : un dessin donné est placé dans un plan horizontal et le perspectographe permet d'obtenir l'image perspective du dessin dans un plan vertical.

perspectographelambert

Cliquer sur l'image pour la voir s'afficher en taille réelle.

<p><p><p>Le perspectographe : une approche la plus vraie possible d’une </p></p></p>

Cet instrument a été construit par la Cité des Sciences et de l’Industrie de la Vilette en 1983 selon les plans de Lambert dans le cadre d'une exposition.

voir la suite : mise en pratique de la fenêtre de Dürer